February 25, 2024

L’histoire du tennis

histoire tennis sport

Que vous soyez plutôt amateur de jeu en simple ou en double, si vous êtes sur ce site c’est que le tennis ne vous laisse pas indifférent. Cet échange de balle mythique n’est pas né d’hier. Nous allons vous expliquer les différentes étapes par lesquelles le tennis est passé pour devenir le sport qu’il est devenu aujourd’hui.

La naissance du tennis

Le tennis est, en réalité, une version plus moderne de son ancêtre : le jeu de paume. Si vous vous interrogez sur l’étonnante façon de compter les points au tennis, sachez qu’elle vient de là. En effet, la mise en jeu au jeu de paume s’effectuait à 15 pas, puis 30, puis 40. Au XVème siècle, le duc d’Orléans se retrouve emprisonné en Angleterre, à Wingfield, pendant 20 ans. Pour se divertir pendant toutes ces années, il est alors initié au jeu de paume qu’il pratique tous les jours.

Le tennis, tel qu’on le connait, est né près de 400 ans après, dans les années 1860. En 1858, un avocat anglais très sportif, Harry Gem, tente une première esquisse de terrain près de sa maison, sur son gazon. Dans la même période, un descendant du châtelain de Wingfield, s’essaie aussi à un jeu de raquette très semblable au tennis dans sa propriété à Londres. Harry Gem décide de donner le nom de pelota puis de lawn rackets à une nouvelle version de ce jeu. C’est alors que le premier club de tennis né avec les 4 sportifs : Frederic Haynes, Augurio Perera, Arthur Tomkin et Harry Gem. Ce club sera basé à Leamington.

Wingfield est l’homme qui décide de nommer le sport ainsi inventé « sphairistike » en 1874. Le sphairistike est né grâce à l’invention du caoutchouc. En effet, celui-ci, intégré dans la fabrication des balles, permet à celles-ci de rebondir correctement sur le gazon. En Angleterre, le jeu de paume est alors appelé « vrai tennis » et le tennis est appelé « lawn tennis » soit tennis sur gazon.

Le patrimoine français peut être fier puisque le terme « tennis » vient du mot français « tenez ». Les joueurs prononçaient ce mot au moment de servir.

Les premiers tournois

Le premier tournoi aurait eu lieu en 1876 aux Etats-Unis dans le Massachussetts. Il aurait été organisé sur le terrain de William Appleton, un homme politique américain. Ce tournoi a été remporté par James Dwight. Le premier tournoi de Wimbledon sera organisé pendant le mois de juillet 1877. La finale aura lieu devant 200 spectateurs et c’est Spencer Gore qui remporte le trophée en simple. C’est, encore aujourd’hui, le tournoi le plus ancien existant.

Wingfield devient la première autorité du tennis et se permet même, pendant le tournoi de modifier les règles du jeu du sphairistike.

Dans le même temps, le tennis se popularise dans le monde, en France, en Australie, etc. Les tournois se multiplient : en Ecosse en 1878 sur une surface en bois, en Irlande en 1879, en Australie en 1880…

L’ancêtre de l’Open d’Australie est né en 1905 et se nomme alors « Internationaux d’Australasie ». Aux Etats-Unis, les premiers championnats se déroulent à Newport.

A cette époque, le tennis est pratiqué par l’élite. C’est un loisir de riches et d’aristocrates.

En 1891, c’est la naissance du Championnat de France. Il ne devient international qu’en 1925.

Passé les années 1930, les championnats internationaux prennent de l’importance.

En 1968, le tennis devient « Open ». L’objectif pour tous les joueurs est le Grand Chelem.

Les femmes ne sont plus écartées de la compétition puisqu’une version féminine de la Coupe Davis est née : il s’agit de la Fed Cup.

Aujourd’hui, le tennis est bien plus populaire et les compétitions sont nombreuses.

Spread the love