Open d’Australie : présentation du tournoi du Grand Chelem

open d'australie

Aujourd’hui, notre site de tennis a choisi de s’attarder sur l’Open d’Australie, un tournoi du Grand Chelem qui a couronné de nombreuses légendes. Vous verrez cependant que ce tournoi n’a pas toujours connu les mêmes heures de gloire qu’aujourd’hui. A travers cet article, vous découvrirez tout ce qu’il faut savoir sur ce tournoi, de ses spécificités aux anecdotes qui ont contribué à construire son histoire.

Histoire du tournoi : des débuts pas évidents

Le premier tournoi international en Australie a vu le jour en 1905 à Melbourne, sous le nom de championnats d’Australasie. Pendant plusieurs années, l’Australie s’est en effet partagée l’organisation du tournoi avec son voisin la Nouvelle-Zélande. Il a fallu attendre 1922 pour que le nom change et devienne celui qu’on connait aujourd’hui : l’Open d’Australie.
A ses débuts, la compétition a longtemps souffert de son éloignement avec l’Europe et les Etats-Unis. Le trajet vers l’Océanie était en effet éprouvant : plusieurs semaines de bateau. Peu de joueurs européens s’aventuraient alors jusqu’à l’Open d’Australie qui est donc resté aux mains des locaux jusqu’au milieu des années 1970.
A cette époque, les organisateurs peinent toujours à trouver la formule idéale. La localisation du tournoi change en effet tous les ans : Sydney, Brisbane, Adélaïde, Perth ou encore la Nouvelle-Zélande. C’est en 1983 que l’Open d’Australie choisit définitivement sa ville hôte : Melbourne. Dans un premier temps, les hostilités se déroulent dans le stade de Kooygong, avant de migrer à Flinders Park (aujourd’hui appelé Melbourne Park).
Jusqu’à 1988, l’Open d’Australie se déroulait sur gazon, comme Wimbledon. Pour se différencier du tournoi britannique, les organisateurs ont modifié la surface de jeu, choisissant une surface dure.
L’Open d’Australie a longtemps souffert de la comparaison avec les autres tournois du Grand Chelem. Le développement du trafic aérien, le changement de date (de décembre à janvier) ainsi que la construction d’infrastructures modernes lui ont permis de rattraper son retard pour aujourd’hui accueillir les plus grands champions de tennis.

Calendrier et fonctionnement de l’Open d’Australie

open d'australie

L’Open d’Australie se déroule tous les ans fin janvier à Melbourne. Les meilleurs joueurs et joueuses de tennis y participent puisqu’ils sortent de tournois de préparation dans le secteur (notamment à Sydney). En fonction de leur classement ATP et WTA, certains athlètes sont directement qualifiés pour le tableau final. Les joueurs non qualifiés doivent espérer obtenir une wild-card (invitation distribuée par les organisateurs) ou passer par le tableau de qualification qui a lieu une semaine avant le début du tableau final.
128 joueurs et joueuses s’affrontent ensuite dans des matchs en 3 sets gagnants pour les hommes et 2 sets gagnants pour les femmes. Le tournoi dure deux semaines et est souvent propice à des matchs légendaires, sous la forme chaleur de l’été australien. Le vainqueur a recu une dotation de 2,5 millions d’euros lors du dernier tournoi. En 2020, le serbe Novak Djokovic a ajouté un nouveau titre à son palmarès tandis que la jeune américaine Sofia Kenin a de son côté remporté son premier titre du Grand Chelem. Le Serbe est le joueur le plus titré du tournoi (8 victoires), tout comme Serena Williams (7 titres) du côté féminin (ère Open uniquement).

Quelques records et statistiques intéressantes sur l’Open d’Australie

• Margaret Smith Court (AUS) avec 7 victoires (1960-1966) et Roy Emerson (AUS) avec 5 victoires (1963-1967) détiennent le plus grand nombre de victoires consécutives.
• Martina Hingis (SUIS) à 16 ans et 3 mois en 1997 / Ken Rossewall (AUS) à 18 ans et 2 mois en 1953 sont les plus jeunes vainqueurs en simple.
• Thelma Long à 35 ans et 8 mois en 1954 / Ken Rossewall (AUS) à 37 ans et 2 mois en 1972 sont eux les vainqueurs les plus âgés.
• Ken Rosewall (AUS) – 20 ans entre ses victoires en 1953 et 1972 / Nancye Wynne Bolton – 15 ans entre ses victoires de 1937 et 1951 détiennent le record étonnant du plus grand écart d’année entre 2 victoires.
• Le tournoi engage chaque année plus de 300 ramasseurs de balle.
• 40 000 balles de tennis sont utilisées chaque année lors de l’Open d’Australie.
• Le match le plus long du tournoi a opposé Rafael Nadal à Fernando Verdasco, avec une victoire de Rafa au bout de 5 heures et 14 minutes de jeu.